Rencontre avec… La Brasserie Artisanale des Vosges

Rencontre avec… La Brasserie Artisanale des Vosges

la-madelon-standAu détour d’un stand lors du dernier salon de l’agriculture 2015 à Paris Porte de Versailles, nous avons eu l’occasion de rencontrer Valentin Hoffner, Responsable Commercial à la Brasserie Artisanale des Vosges aussi connu sous le nom de la Brasserie La Madelon.

Notre première rencontre avec cette brasserie artisanale remonte en réalité à il-y-a déjà quelques années lors d’une soirée bien arrosée, non loin de Gérardmer: entre deux verres de Gewurztraminer nous avons pu goûter leur bière La Bête des Vosges, une excellente ambrée qui titre à 8% d’alcool.

La brasserie La Madelon s’inscrit totalement dans le digne héritage brassicole de la région des Vosges en proposant aux amateurs un large panel de bières “Made in Lorraine”.

Pour Top Of The Hops, Valentin et Francis Hoffner ont bien voulu répondre à nos questions et partager avec nous ce qu’est d’être un brasseur en Lorraine.

Top Of The Hops: Qu’est-ce qui vous a amené à créer votre propre brasserie ? Quelles ont été vos principales motivations?
Valentin Hoffner: Francis Hoffner et son épouse Amparo, les créateurs et patrons de la Brasserie La Madelon, ont eu l’idée de la fonder en 1999, lors d’une balade sur le site de l’ancienne Brasserie des Vosges, une grosse brasserie vosgienne de l’époque qui a fermé ses portes après la seconde guerre mondiale. En voyant les murs à l’abandon du domaine de cette ancienne brasserie où son oncle travaillait et en apprenant plus en détail l’histoire des lieux, ils décident alors de tout plaquer pour se lancer dans la bière et relancer l’activité brassicole à cet endroit. A ce moment-là il est encore cordonnier de métier et plutôt passionné par le vin. Il revend donc sa cordonnerie et sa maison afin de tout réinvestir dans son premier matériel de brassage (une 5 hl) et donne donc naissance en mai 2000 à la Brasserie Artisanale des Vosges ou Brasserie La Madelon qui est alors la première brasserie artisanale à relancer l’activité brassicole en Lorraine, région emblématique de la bière qui comptait autrefois plus de 300 brasseries… La Brasserie a été déménagée de ses locaux en Octobre 2014 pour rejoindre la ville voisine de Saint-Etienne-les-Remiremont afin d’accueillir la nouvelles machine à brasser d’une capacité 4 fois plus élevée que la première (20 hl).

SAM_0152

Brasserie La Madelon

D’un point de vue historique, comment s’est passé le développement de votre brasserie? Comment avez-vous réussi à asseoir votre présence sur le marché local et national ?
Francis Hoffner: Au début, cela n’était pas évident de proposer notre bière car les gens étaient beaucoup habitués aux grandes marques internationales. Mais la qualité des produits proposés s’est tout doucement imposée en Lorraine grâce à un distributeur de produits régionaux. Certains bars, restaurants et associations ont suivis ensuite. Au fur et à mesure des années, et à force de travail, nos bières étaient de plus en plus connues et appréciées, ce qui a permis de bien s’implanter en Lorraine. Nous ne sommes pas beaucoup présents en dehors de la Lorraine mais la capacité de production de la nouvelle brasserie va s’en doute permettre de s’étendre un peu en dehors de la région. Dans un mois, nous fêterons les 15 ans de la Brasserie.

Qu’est-ce qui à votre avis permettrait de donner un réel coup de fouet, pour vous comme pour les autres brasseries artisanales, au développement de la production artisanale de bières en France?

FH: La prise de conscience des gens à privilégier les produits locaux. Pour cela il faut être compétitif au niveau des prix et cela passe inévitablement par une baisse des charges, taxes, etc…

Installations dans la brasserie

Installations dans la brasserie

Quelle est votre opinion générale sur le mouvement de la “Craft Beer” en France et en Europe? Pensez-vous que les exigences des consommateurs ont réellement évoluées et qu’ils délaissent maintenant les bières industrielles au profit des artisanales?
FH: En ce qui concerne le mouvement des bières artisanales en France et en Europe, il suffit de regarder les chiffres. Il y a des dizaines de microbrasseries ou brasseries artisanales qui ouvrent leur porte chaque année en France. Cela démontre bien l’engouement des consommateurs pour ce genre de bières. Ils cherchent autres choses, des goûts différents. Cela rejoint un peu la précédente question dans le sens où je pense que les gens prennent de plus en plus conscience qu’ils peuvent trouver à côté de chez eux des produits artisanaux dont la qualité est sans doute supérieure aux produits industriels.

Pour nos lecteurs qui ne sont pas nécessairement des experts, qu’est-ce qui selon vous pourrait les faire tomber amoureux de la bière artisanale ?
FH: La diversité et la richesse des goûts que l’on peut trouver dans les différentes bières artisanales.

Avez-vous des souvenirs de LA bière artisanale qui vous a fait changer votre conception de la bière et qui a influencé votre propre production?
FH: Oui. J’ai souvenir à mes débuts des délicieuses bières de mon ami Daniel Lauth à Scharrachbergheim.

Quelle est votre bière favorite en ce moment? (elle peut être aussi issue de votre production)

FH: La Madelon blonde, qui est notre première bière.

Brasserie La Madelon: 21 rue du Vélodrome 88200 Saint-Etienne-lès-Remiremont. Tel: 03 29 22 11 16

Comments

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *