Meeting with… Louise Westmoreland senior brewer at Camden Town Brewery London

Meeting with… Louise Westmoreland senior brewer at Camden Town Brewery London

(article disponible en français ci-dessous)

We talked to Louise Westmoreland, senior brewer at Camden Town brewery in London. She tolds us more on her views towards the craft beer revolution and on how beer is not only a man thing!

Louise Westmoreland at work

Louise Westmoreland at work

What does bring you to the craft beer world ?

I came into brewing via an education in engineering and a lifelong enthusiasm for ‘making stuff’. After a while working for one of the big breweries, I came to Paris for a change of scenery and was fortunate enough to get a job making my favourite local brew! FrogPubs taught me all that I needed to know about the ‘nuts and bolts’ of brewing and gave me an enthusiasm for making great craft beer, which has seen me in good stead in my current role at Camden.

One can think the craft beer world is essentially for men. What do you think ? Did you experience difficulties in that matter ?

Not really. Sure, the job is quite physical, but it’s a great form of exercise! I’m not sure what life is like in the French brewing industry these days, but in the UK craft scene nobody really cares if you have a penis or not.

 What do you think of the craft beer revolution in France and worldwide. Is this only a trend ?

Craft beer is a world-wide revolution. The extent to which it is permanent in France is really down to the brewers. Being both a fiercely patriotic and an incredibly ‘gourmande’ country, the quality of the local beers really have to stand up to the wine industry as a desirable alternative in order to be memorable.

Either way, it’s not about being at the right bars, drinking the right brand or knowing the right brewing terminology, it’s just about appreciating a quality pint – that’s how you differentiate a revolution from a fashion.

 Do you think consumers expectations did really evolve and that they are starting to consume craft beers rather than industrial ones ?

This is a tricky one. I think it’s right to demand high quality beer and it’s great that the average consumer is now more aware of his options, but good beer is available from many of the large breweries too…

I think people, as consumers are becoming more aware of the value of local produce (from both an economical and sustainability standpoint) and this is what has lead to the current boom in small regional breweries. To be honest, I predict that in a few years time the number of small breweries will decline slightly as consumer education, and subsequent spending, defines a type of ‘natural selection’ when it comes to the breweries’ success. Ultimately for the drinker, we will be left with a better beer in our hands so that’s fine by me!

What is the kind of beer which convinces you about your love for craft beers ?

Quality craft lager. It’s very easy to hide a multitude of sins beneath a heavy, hoppy ale, but a good quality, carefully fermented lager is the real test of dedicated a craft brewer.

barboards

Barboard Camden Town Brewery

For our readers who are not experts what craft beer would you recommend ?

It would have to be our Wit beer the Gentleman’s Wit (Belgian Witbier / 4.3%)! A perfect starter beer for the delicate French palette, it’s a classic Belgian Wit style, brewed with lemon and bergamot to give it a summery-but-ever-so-english twist!

Some people still think women drink less beer as it’s a heavy drink dedicated to men with no interest for their diet. What would you respond to them ?

Bollox. Chocolate is a ‘girl thing’ too, non?

camden town breweryCamden Town Brewery 55-59 WILKIN STREET MEWS LONDON, NW5 3NN – UK

 

Rencontre avec… Louise Westmoreland, brasseur senior  à la “Camden Town Brewery” à Londres

Nous nous sommes entretenus avec Louise Westermoreland, brasseuse senior à la Camden Town Brewery à Londres. Elle se confie sur sa vision de la révolution « craft beer » en France et casse le cliché qui fait de la bière un truc de mec!

Louise Westmoreland

Louise Westmoreland at work

Qu’est qui vous amené à vous lancer dans la production de bières artisanales?

J’ai été amenée à devenir brasseuse par des études d’ingénieur et via toute une vie à m’enthousiasmer à l’idée de faire des choses. Après avoir travaillé avec des grands brasseurs, je me suis installée à Paris pour changer d’air. J’ai été chanceuse de trouver un job dans ma brasserie locale favorite. A FrogPubs j’ai appris tout ce dont j’avais besoin sur les bases du métier de brasseur. Cela m’a donné par la suite beaucoup d’enthousiasme pour faire de la bonne bière artisanale ce qui est toujours d’une grande utilité pour mon activité à Camden (Londres) aujourd’hui.

Beaucoup peuvent penser que le monde brassicole est purement masculin. Qu’en pensez-vous? Avez-vous rencontré des difficultés?

Pas vraiment. Evidemment ce métier est physique mais c’est bon pour la forme ! Je ne suis pas au fait de ce qu’il se passe dans l’industrie brassicole française aujourd’hui mais le monde de la bière artisanale au Royaume-Uni on s’en fout du fait que vous ayez un penis ou non.

Assiste-t-on à une véritable révolution en France ou simplement à une tendance, une mode?

La bière artisanale est une révolution mondiale. Le fait que cela devienne pérenne en France c’est grâce aux brasseurs. Furieusement patriotique et incroyablement gourmand, ce pays compte des brasseries locales de qualité qui doivent maintenant faire concurrence à l’industrie du vin pour encore plus marquer les esprits.

Dans tous les cas, cela n’a rien à voir avec le fait d’être le bon bar, de boire la bonne marque et de maîtriser le jargon brassicole. Il s’agit juste d’apprécier une pinte de qualité c’est ainsi qu’on différencie une révolution d’une mode.

Quelle est votre opinion générale sur le mouvement de la “Craft Beer” en France et en Europe? Pensez-vous que les exigences des consommateurs ont réellement évoluées et qu’ils délaissent maintenant les bières industrielles au profit des artisanales?

C’est une question compliquée. Je pense qu’il est légitime de demander une meilleure qualité de bière. C’est super que le consommateur moyen soit beaucoup plus conscient des différentes options. Cela dit on trouve aussi de la bonne bière dans les grandes brasseries.

A mon avis les gens deviennent davantage conscients de l’importance de la production locale d’un point économique et environnemental. C’est ce qui explique l’explosion des petites brasseries régionales. Pour être honnête je pense que dans les prochaines années le nombre de brasserie va légèrement baisser à mesure que l’éducation des consommateurs et que les dépenses définiront les critères d’une sélection naturelle pour le succès des brasseries. Au final en tant qu’amateurs de bière nous serons gagnants avec une meilleure bière dans nos pintes et cela me convient parfaitement !

barboards

Barboard Camden Town Brewery

Quelle bière ou type de bière, en tant que consommatrice, vous a amenée à apprécier la bière artisanale?

Les bonnes bières « lager » artisanales. Il est vraiment facile de cacher de nombreuses imperfections derrière des bières très houblonnées. Pour moi le vrai test pour évaluer la qualité d’un brasseur artisanal c’est de voir la finesse de la fermentation de sa Lager.

Pour nos lecteurs qui ne sont pas nécessairement des experts quelle bière artisanale conseillerez-vous?

Cela devrait être notre bière blanche la Gentleman’s Wit (Belgian Witbier / 4.3%) !. parfaite pour l’apéro et pour un fin palais français. C’est une blanche de tradition belge brassée avec du citron et de la bergamote. Cela lui donne un goût estival et une petite touche anglaise bien sûr.

 

Beaucoup pensent que les femmes consomment moins de bière, que cette boisson “calorique” serait reservée à des hommes peu soucieux de leur ligne. Que répondre à ces personnes?

N’importe quoi ! Et le chocolat c’est truc de fille aussi ?

camden town breweryCamden Town Brewery 55-59 WILKIN STREET MEWS LONDON, NW5 3NN – UK

Comments

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *